万本电子书0元读

万本电子书0元读

Joe Tilden's Recipes for Epicures
Joe Tilden's Recipes for Epicures
Anonymous
¥2.99
This book was converted from its physical edition to the digital format by a community of volunteers. You may find it for free on the web. Purchase of the Kindle edition includes wireless delivery.
Tell Me How it Ends: An Essay in Forty Questions
Tell Me How it Ends: An Essay in Forty Questions
Valeria Luiselli
¥44.65
Valeria Luiselli was born in Mexico City in 1983. She is the author of the novels Faces in the Crowd and The Story of My Teeth, and of a collection of essays called Sidewalks. Her work has been published in magazines and newspapers such as Letras Libres, the New York Times, the New Yorker, Freeman’s, El Pais and Harper’s and she is published in fifteen languages. She is currently professor of Romance Language and Literature at Hofstra University and lives in New York City.
The Foundations of the Origin of Species; Two Essays written in 1842 and 1844
The Foundations of the Origin of Species; Two Essays written in 1842 and 1844
Darwin, Charles
¥2.99
These quotations show that he was struggling to see in the origin of species a process just as scientifically comprehensible as the birth of individuals. They show, I think, that he recognised the two things not merely as similar but as identical.
Lectures on Stellar Statistics
Lectures on Stellar Statistics
Charlier, Carl Vilhelm Ludvig
¥2.99
Our knowledge of the stars is based on their apparent attributes, obtained from the astronomical observations. The object of astronomy is to deduce herefrom the real or absolute attributes of the stars, which are their position in space, their movement, and their physical nature.
A New Astronomy
A New Astronomy
Todd, David P. 
¥2.99
They are not all at the same level. Earlier stages of cosmic life are characterized by intense heat; but as development of the moon progressed, original heat gradually radiated into space, leaving her surface finished. Evidently she has gone through experi ences some of which the earth may already have known, and through others still in our remote future. Matterhorn. the moon in 1647. Being so much smaller than the earth, as well as less in mass, our satellite cooled much faster than the parent planet. A few surface features are to be explained as due to the consequent shrinkage. Maps and Photographs of the Moon.--All the lunar mountains, plains, and craters are mapped and named; and astronomers are quite as familiar with 'Copernicus' and 'Eratosthenes' (a great crater, and a mountain nearly 16,000 feet high) as geographers are with Vesuvius and the Hevelius of Danzig made the first map...
The Art of Making Whiskey
The Art of Making Whiskey
Boucherie, Anthony
¥2.99
This book is part of the TREDITION CLASSICS. It contains classical literature works from over two thousand years. Most of these titles have been out of print and off the bookstore shelves for decades. The book series is intended to preserve the cultural legacy and to promote the timeless works of classical literature. Readers of a TREDITION CLASSICS book support the mission to save many of the amazing works of world literature from oblivion. With this series, tredition intends to make thousands of international literature classics available in printed format again – worldwide.
Science and hypothesis
Science and hypothesis
Poincaré, Henri
¥2.99
Nontechnical essays on hypothesis in physical theory, concept of number, magnitude, force, intuition vs. logic, more. Chapters include "On the Nature of Mathematical Reasoning," "Mathematical Magnitude and Experiment," "Non-Euclidean Geometries," "Space and Geometry," "Experiment and Geometry," The Classical Mechanics," "Energy and Thermo-Dynamics," "Hypotheses in Physics," and "The Calculus of Probabilities."
L'Illustration, No. 3245, 6 Mai, 1905
L'Illustration, No. 3245, 6 Mai, 1905
Various
¥2.99
Chaque fois que s'ouvre à Paris un Salon d'art, un peintre de mes amis, qui sait mon go?t pour les ?images?, m'envoie le petit carton rose, ou vert, ou jaune, ou bleu qui confère à quelques milliers de ?privilégiés? le droit de venir admirer ou dénigrer, au fur et à mesure qu'elle s'exhibe quelque part, la peinture fra?che... Je viens de tirer du chiffonnier où ils s'accumulaient depuis sept mois--depuis le Salon d'automne--ces petits cartons de toutes couleurs, souvenirs de tant de promenades en rond, le long des cimaises, qui amusèrent mes après-midi d'hiver, et je suis effarée de la quantité folle de toile et de ch?ssis que cela représente... Expositions de sociétés, expositions de cercles, expositions nationales et internationales, expositions féministes et d'employés de chemins de fer, expositions d'arts ?indépendants?, expositions d'oeuvres particulières où Jean montre ses paysages, Jacques ses animaux, Pierre ses portraits, Madeleine ses fleurs; en tout, une trentaine de salons à visiter. Et ce n'était là qu'un commencement, une fa?on de nous mettre en appétit; les petits salons, ce sont les zakouskis que l'on déguste sans s'asseoir, en attendant le repas sérieux où l'on se nourrira pour tout de bon... Nous voilà servis. Les deux Salons--les vrais!--nous ont ouvert leurs portes; et ce ne sont point des salons, c'est un palais tout entier que, cette fois, la peinture illumine et fleurit...
L'Illustration, No. 3257, 29 Juillet, 1905
L'Illustration, No. 3257, 29 Juillet, 1905
Various
¥2.99
Concours du Conservatoire. La vraie ?grande semaine? de l'été parisien. Mais on a voulu l'entourer de plus de faste qu'autrefois, cette ?grande semaine?, et c'est dans un vrai thé?tre, ouvert aux curiosités de mille intrus, que les rites en sont à présent célébrés. ?Ce n'est plus ?a.? J'entends tout le monde répéter cette phrase, autour de moi, car j'ai la passion de ces concours et, depuis la contrebasse et l'alto qui en ouvrent la série jusqu'au trombone qui en sonnera tout à l'heure la cl?ture, je n'en manque pas un. C'est pour moi comme un bain d'émotion joyeuse et je ne me soucie guère, égo?ste que je suis, de savoir s'il est bon ou mauvais qu'il y ait des concours du Conservatoire et ce que valent les jugements qu'on y rend, ou à quoi auront servi, dans trente ans, les victoires qui s'y remportent aujourd'hui. J'y vois s'agiter de la jeunesse; j'assiste à des batailles dont le bruit n'est fait que de musique... je jouis des gentils spectacles que donnent l'espérance, la gr?ce, l'ardeur de vaincre; je vois (ou je crois voir), ?à et là, poindre les grandes renommées de demain et ma vanité s'en réjouit. On est toujours flatté (pourquoi? je n'en sais rien, vraiment) d'avoir été témoin de ces débuts-là, de pouvoir dire de l'artiste qu'on acclame: ?Je l'ai vu remporter (ou rater) son second prix, il y a quinze ans.?
L'Illustration, No. 3728, 8 Ao?t, 1914
L'Illustration, No. 3728, 8 Ao?t, 1914
Various
¥2.99
Loubressac. Jeudi 30 juillet.--Je suis à plus de cent vingt lieues de Paris, dans un coin paisible et perdu de France où il n'y a ni poste, ni télégraphe, et depuis deux jours j'attends, chaque matin, avec plus de fièvre, l'arrivée du facteur. Longtemps à l'avance, incapable de m'occuper à quoi que ce soit, je fais les cent pas dans la cour, guettant la minute où sous la vo?te il appara?tra, coiffé de son képi qui lui donne déjà l'air d'un soldat.
L'Illustration, No. 3732, 5 Septembre, 1914
L'Illustration, No. 3732, 5 Septembre, 1914
Various
¥2.99
L'histoire nous dit que le devoir d'affirmer et de maintenir le grand principe qui est, après tout, la source du progrès et de la civilisation a incombé parfois, à des moments critiques du passé, à des Etats relativement petits comme superficie et comme population, mais grands en courage et en ressources,--à Athènes et à Sparte, à la nation suisse, et non moins glorieusement, il y a trois siècles, aux Pays-Bas.
L'Illustration, No. 3733, 12 Septembre, 1914
L'Illustration, No. 3733, 12 Septembre, 1914
Various
¥2.99
La suppression presque complète des services postaux entre Paris et la province nous a empêchés d'expédier notre numéro du 5 septembre dans les départements et à l'étranger. Ce numéro n'a pu être distribué et mis en vente qu'à Paris. Mais, ainsi que nous l'avons annoncé, nous venons de nous assurer en province le concours d'une imprimerie auxiliaire où nous publierons une édition exactement semblable à l'édition parisienne.
L'Illustration, No. 3734, 26 Septembre, 1914
L'Illustration, No. 3734, 26 Septembre, 1914
Various
¥2.99
De tous ces épiques combats où les n?tres, acharnés à bouter hors de France les hordes des Barbares, dépensent sans compter l'héro?sme et versent si magnanimement leur sang, nous ne conna?trons la farouche beauté que par les récits mêmes de ceux qui y tiennent un r?le glorieux. Nul spectateur passif de tant de vaillance et de tant d'abnégation. Et ceux qui, le plus ardemment, souhaiteraient de pouvoir témoigner des hauts faits que chaque jour voit s'accomplir, sont tenus à l'écart du champ de bataille. C'est très loin en arrière qu'il leur faut aller, le long des routes, recueillir la trace des vertus de ceux qui luttent et succombent pour la Patrie. Encore doivent-ils s'y aventurer furtivement, car les chemins sont bien gardés.
L'Illustration, No. 3735, 3 Octobre, 1914
L'Illustration, No. 3735, 3 Octobre, 1914
Various
¥2.99
Pour être prêts aujourd'hui, il faut avoir, par avance, orienté avec méthode, avec ténacité, toutes les ressources du pays, toute l'intelligence de ses enfants, toute leur énergie morale vers un but unique: la victoire. Il faut avoir tout organisé, tout prévu. Une fois les hostilités commencées, aucune improvisation ne sera valable. Ce qui manquera alors manquera définitivement. Et la moindre lacune peut causer un désastre.
On Multiple Algebra
On Multiple Algebra
Josiah Willard Gibbs
¥2.99
This is a pre-1923 historical reproduction that was curated for quality. Quality assurance was conducted on each of these books in an attempt to remove books with imperfections introduced by the digitization process. Though we have made best efforts - the books may have occasional errors that do not impede the reading experience. We believe this work is culturally important and have elected to bring the book back into print as part of our continuing commitment to the preservation of printed works worldwide.
Fifty Soups
Fifty Soups
Anonymous
¥2.99
This is a reproduction of a book published before 1923. This book may have occasional imperfections such as missing or blurred pages, poor pictures, errant marks, etc. that were either part of the original artifact, or were introduced by the scanning process. We believe this work is culturally important, and despite the imperfections, have elected to bring it back into print as part of our continuing commitment to the preservation of printed works worldwide. We appreciate your understanding of the imperfections in the preservation process, and hope you enjoy this valuable book.
Fifty-Two Sunday Dinners
Fifty-Two Sunday Dinners
Anonymous
¥2.99
This scarce antiquarian book is a facsimile reprint of the original. Due to its age, it may contain imperfections such as marks, notations, marginalia and flawed pages. Because we believe this work is culturally important, we have made it available as part of our commitment for protecting, preserving, and promoting the world's literature in affordable, high quality, modern editions that are true to the original work.
Chance and Luck
Chance and Luck
Richard Proctor
¥2.99
This work has been selected by scholars as being culturally important, and is part of the knowledge base of civilization as we know it. This work was reproduced from the original artifact, and remains as true to the original work as possible. Therefore, you will see the original copyright references, library stamps (as most of these works have been housed in our most important libraries around the world), and other notations in the work. This work is in the public domain in the United States of America, and possibly other nations. Within the United States, you may freely copy and distribute this work, as no entity (individual or corporate) has a copyright on the body of the work.As a reproduction of a historical artifact, this work may contain missing or blurred pages, poor pictures, errant marks, etc. Scholars believe, and we concur, that this work is important enough to be preserved, reproduced, and made generally available to the public. We appreciate your support of the preservation process, and thank you for being an important part of keeping this knowledge alive and relevant.
L'Illustration, No. 3234, 18 Février, 1905
L'Illustration, No. 3234, 18 Février, 1905
Various
¥2.99
Après d?ner. C'est la demi-heure, un peu morne, durant laquelle les hommes se sont réfugiés au fumoir, pour empester de tabac les tentures et se chuchoter à l'oreille des anecdotes grivoises. Nous sommes là sept ou huit femmes groupées, dans un coin du salon trop vaste, autour de la ma?tresse de la maison, qui nous sourit d'un air préoccupé. Cette fuite subite des maris a comme ?jeté un froid?; il faut le temps de se réinstaller, de reprendre contact, et l'on cherche des sujets de conversation.
L'Illustration, No. 3260, 19 Ao?t, 1905
L'Illustration, No. 3260, 19 Ao?t, 1905
Various
¥2.99
Nous avons publié la semaine dernière des photographies donnant une idée d'ensemble du magnifique spectacle qui fut organisé à Vevey pour la Fête des Vignerons de 1905. Mais le cliché photographique--cet incomparable instrument d'illustration--est malheureusement impuissant à rendre le mouvement, la gaieté, la gr?ce ou la majesté des cortèges, des danses et des reconstitutions scéniques. Les dessins de Georges Scott, que nous reproduisons aujourd'hui en quatre pages tirées à part, sont, au contraire, une évocation vivante du poème qui se déroula sur l'immense scène du thé?tre en plein air de Vevey... ?vocation forcément incomplète: il faudrait un gros album de dessins semblables pour représenter tous les groupes différents dont M. Jean Morax dessina les costumes et régla harmonieusement les mouvements.
L'Illustration, No. 3242, 15 Avril, 1905
L'Illustration, No. 3242, 15 Avril, 1905
Various
¥2.99
Vous êtes surprise, hein? Vous ne pensiez pas qu'en cette ville-ci on p?t voir une foule s'écraser, frémir de joie et battre des mains à d'autres spectacles que ceux de Buffalo-Bill, du Palais-Royal et de l'Olympia. C'est que nous avons, en effet, dans le monde, une très mauvaise réputation. Nous passons pour le plus frivole des peuples, à force de nous montrer accueillants à la frivolité des autres; et, parce que Paris est le refuge béni des fêtards de l'univers, on croit que ?la fête? est la seule chose qui importe aux Parisiens.
1 2 3 4 5 6 7